Honouring Luc Vinet

Chers Collègues,

Je suis là parce qu’ il se trouve qu’il y a beaucoup de choses à célébrer. Je n’ai pas hésité une seule seconde à accepter cette invitation, pourtant Vancouver (en fait Toronto) n’est pas à côté comme vous le savez. Les raisons sont diverses et … je commence par le commencement.

Pendant les premiers mois de Luc à la direction du CRM, j’étais sur un comité du CRSNG pour évaluer les demandes du CRM et du Fields.  Notre première réaction était “Luc Who?” et comment se fait-il que ce physicien inconnu de la communauté mathématique allait gérer un institut national de mathématiques? Heureusement que ces doutes n’ont pas fait partie du rapport, puisqu’on aurait bien du – 6 ans plus tard – avaler et nos mots et nos doutes.

Je suis là parce que cela fait presque  3 ans que je pratique cette profession de  directeur  d’institut mathématique. Je sais maintenant “what it takes”. J’apprécie trop bien le niveau de dévotion et d’effort que cela prend. Je suis bien placé pour dire qu’un Merci est la moindre des choses.

Luc a été le premier à reconnaître le Pacific Institute. Jacques n’avait pas le choix à ce stade-là puisqu’il était à Vancouver en train de m’aider à ….. peindre la maison. Luc a eu l’idée et l’initiative de lancer le premier réseau national: celui de l’informatique pour les sciences mathématiques. Bien entendu, on a eu notre part de différents bien publicisés sur les stratégies à prendre dans cette période super active et féconde des mathématiques Canadiennes. Personnellement, je ne trouve pas cela ni surprenant ni critiquable. On avait dit qu’on avait tort, tous les deux. Je dirai maintenant qu’on avait –tous les deux– raison. Puisque la communauté mathématique entière du Canada a gagné et que le pays a gagné. Avec Luc, les différents professionnels ne se traduisent jamais au niveau personnel. Une leçon admirable qu’il m’a apprise et que je vais essayer de ne jamais oublier.

Je suis là parce que j’ai une profonde admiration pour l’oeuvre de Luc durant ces 6 années à la tête du CRM: Le centre est plus visible et plus important que jamais. Le réseau de calcul et de modélisation mathématiques, le projet Bell Emergis, et finalement le réseau national MITACS sont tous des succès remarquables.  Lucky Luke tirait plus vite que son ombre mais Luc amorçait des initiatives plus vite que quiconque. Une oeuvre admirable à imiter.

Ces derniers mois, on s’est vu assez souvent: Luc, Don, Steve et moi. On a dû travailler dur ensemble pour la mise à pied du réseau MITACS. On a passé des journées entières et des longues soirées à travailler, mais ça a rigolé aussi et c’était le fun. Je peux vous dire qu’une amitié spéciale s’est développée entre les quatre et au nom de Steve et Don je suis chargé de te dire Luc que: You will be missed dearly.

Je tire mon chapeau à M. Shapiro pour ce choix de maître. McGill en sort renforcée mais aussi les autres universités Montréalaises. Merci pour tes services à la communauté et Bonne chance dans tes prochaines aventures.

This entry was posted in Honouring friends. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s